fbpx
0610164315 adrien@seoblaster.fr

Mobile first index : comment faire ?

Dans cet article vidéo je vous parle de comment positionner votre site plus facilement dans le Mobile First Index de Google avec deux astuces. Bon visionnage !

Retranscription audio de la vidéo 

De l’importance de Mobile First Index pour gagner du trafic

Bonjour à vous ! C’est Adrien de SEOblaster.fr. Je suis très content de vous retrouver aujourd’hui pour une nouvelle vidéo qui va vous permettre de comprendre peut-être pourquoi est-ce que votre site se situe derrière celui de votre concurrent et on va rentrer tout de suite dans le vif du sujet.

Pour cela, on part sur un tweet de Vincent Courson qui travaille en Irlande et qui représente  Google, qui nous dit : « la SERP de Google passe à plus de 50% de résultats passés en mode Mobile First Indexing – Indexation Mobile First ». On va déjà commencer par ça. Vous le savez, aujourd’hui, la part du mobile est très importante dans le trafic global sur votre site internet et il y a fort à parier que plus de 50% des gens qui visitent votre site le font depuis un mobile, c’est pourquoi vous devez avoir un site qu’on appelle « Responsive Design », un site dont la taille de l’écran s’adapte aux tailles d’écran pour les mobiles et les tablettes. Google a développé un index spécialement qui regroupe ces sites qui s’adaptent aux tailles d’écran pour les mobiles et les tablettes et il donne de plus en plus la priorité à ces sites-là dans les résultats des moteurs de recherche.

Deux problèmes que nous voyons toujours avec beaucoup de pages mobiles : pas de balisage de données structurées et pas de ALT pour les images. Là, on rentre un petit peu plus dans la technique, mais je vais vous dégrossir le trait et j’espère que vous allez comprendre, je vais vous rendre ça un petit peu plus facile.

L’importance des balises ALT pour les images

On va commencer par les balises ALT dans les images. Les balises ALT dans les images, quand vous êtes par exemple sous WordPress, ici c’est le texte alternatif, ce texte alternatif doit décrire l’image, elle doit vraiment expliciter de quoi parle l’image. Pourquoi ? Parce que cela va permettre, d’une, aux moteurs de recherche de comprendre ce qu’est votre image, parce qu’aujourd’hui les moteurs de recherche n’ont pas encore les technologies assez avancées pour tout de suite regarder une image et comprendre de quoi il s’agit, et cela va permettre aussi aux internautes qui ont des connexions lentes ou pour les malvoyants, cette image est remplacée par un bout de texte et ce bout de texte c’est le texte alternatif.

Ne bourrez pas votre texte alternatif de mots clés, ce sera mal vu et cela ne servira à rien. Par contre, décrivez exactement ce qu’est l’image que vous affichez, vous devez donc mettre un texte alternatif évidemment sur toutes les images que vous avez sur votre site internet. Pensez-y parce que cela fait déjà partie des erreurs les plus communes sur les sites qui font qu’ils ne sont pas placés dans cet index mobile de Google.

Le balisage des données structurée : l’importance de schema

On passe maintenant à la deuxième partie, c’est « pas de balisage de données structurées ». Les données structurées, qu’est-ce que c’est ? C’est quelque chose d’un petit peu technique, mais je vais essayer de dégrossir le trait, de vous rendre cela plus simple.

Pour que les moteurs de recherche comprennent de quoi parle votre article, ils vont se baser sur plusieurs éléments dont notamment votre balise de titre, votre balisage en général, votre sémantique, les mots que vous allez utiliser, les images, le titre de votre image etc. mais pas que. Il y a un protocole qui a été créé et qui permet de comprendre aux moteurs de recherche exactement de quoi parle votre page.

Un protocole, pour rappel, c’est quoi ? C’est un langage informatique qui permet à deux entités informatiques de communiquer et de se comprendre. Des protocoles informatiques, il en existe plein, vous connaissez le wifi, le bluetooth, le protocole IP etc. Ce protocole-là, il porte un nom, son nom c’est « Schema ».

Schema va permettre de décrire exactement aux moteurs de recherche de quoi par la page. Avec Schema, on peut décrire des tonnes de choses comme par exemple des événements, si c’est le site d’une société, le site d’une personne, si vous décrivez un produit, s’il y a une notation, si vous parlez d’un endroit etc.

Là par exemple, j’ai tapé « taxi », je peux dire aux moteurs de recherche, « ce site est le site d’un service de taxi ». Pour le mettre en place, on me propose en bas des exemples avec différentes possibilités. Moi, il faut toujours que j’utilise JSON-LD parce que c’est le langage qui est conseillé par Google, vous voyez, j’ai déjà le script qui est mis là, j’ai juste à prendre le copier-coller, l’intégrer dans la page, le modifier et c’est dans la poche. Ça, c’est pour les personnes qui sont les plus avancées.

Schema pour les nuls !

Quand on n’est pas très technique, ne soyez pas en panique, vous allez voir, on va s’en sortir largement. Il faut savoir que le protocole Schema, si vous êtes notamment sur Shopify ou que vous utilisez WooCommerce, est déjà déployé de base sur votre site internet, des descriptions de produits sont déjà faites.

Vous pouvez le vérifier en utilisant l’outil de test des données structurées qui nous est fourni gracieusement par Google, je vous mettrai l’url dans la description, et qui permet de visualiser le balisage Schema d’une page. On va y aller progressivement, là j’ai pris le cas le plus difficile et on va se rendre vers le cas le plus facile. J’ai tapé la requête « tarte aux pommes », on voit que sur la requête « tarte aux pommes », j’ai un site qui ressort en position zéro. Ce site peut ressortir en position zéro grâce à Schema mais aussi grâce à des éléments de mise en page comme par exemple le fait de mettre 1, 2, 3 ou des listes à puces, ce genre de choses. Schema nous permet de faire aussi des trucs sympas comme par exemple mettre les petites étoiles, mettre la note ici, le nombre d’avis, le temps de cuisson ou bien si je descends là pour le site 750g, vous voyez, je passe la souris, son fil d’Ariane ici, la manière dont il est présenté 750 g, desserts, recettes à base de pommes. Ça, c’est grâce au balisage Schema.

Si vous êtes sous WordPress et que vous avez un bon thème WordPress, il y a fort à parier que vous ayez déjà une grosse partie du balisage Schema qui soit inclus dans votre thème WordPress. Pour ce faire, vous prenez une des pages de votre site, vous le collez dans l’outil de test des données structurées, vous lancez et vous regardez ce qui sort sur le côté.

Là par exemple, j’ai pris le premier exemple, recette de tarte aux pommes facile sur le site cuisine.journaldesfemmes. On voit par exemple qu’ils ont inclus le balisage pour la recette, vous voyez ici. Quand je déplie, ça dit quoi ? Ça dit, cette page parle d’une recette, ça c’est le nom de la recette, ça c’est l’image de la recette, voici la description de la recette, voici les ingrédients qu’il faut utiliser, voici les instructions pour mener à bien la recette, voici la personne qui a rentré la recette, voici la note des internautes etc.

Vous voyez que c’est extrêmement précis. Les moteurs de recherche comprennent grâce à ce protocole exactement de quoi parle la page. Si vous balisez correctement votre site internet, il y a de grandes chances pour que vous passiez au-dessus de votre concurrent.

Les plugs ins WordPress pour déployer Schema

Comment faire sous WordPress ? Comme je vous l’ai dit, si vous avez un bon thème, normalement une bonne partie du balisage est effectuée, mais si vous avez besoin d’être plus spécifique, je vous invite tout simplement à aller rechercher les différents plugins et vous tapez « Schema ». Là, vous allez avoir des tonnes de plugins qui vont ressortir. Le plugin de base, c’est celui que vous allez trouver ici en haut à gauche qui va vous permettre par exemple de dire si c’est le site de votre entreprise ou bien votre blog, de décrire que ça c’est un article, de dire ça c’est mon logo, etc. Ce plugin-là, Schema, c’est le plugin de base.

Je vous invite vraiment à regarder les avis etc. vous allez pouvoir trouver différents plugins. Par exemple celui-là, All In One Schema Rich Snippets qui va vous permettre, une fois que vous l’avez installé, de faire des revues produits, de décrire des événements. Les événements, ça peut être des séances de ciné, des séances de théâtre. Si vous êtes dans l’événementiel et que vous organisez ce genre de choses, vous allez pouvoir déployer le balisage spécial pour les événements. On pourra décrire une personne, un produit, une recette comme on a vu juste avant, un logiciel, une vidéo, un article, notre fil d’Ariane.

Vous voyez, grâce à un simple plugin, on peut déjà inclure du balisage Schema assez avancé de manière vraiment très simple. Je vous invite vraiment, surtout si vous êtes sous WordPress, à vous intéresser aux différentes extensions comme ça qui sont disponibles, à rechercher. Vous allez forcément trouver le plugin qui correspond à votre besoin et vous allez pouvoir correctement inclure du balisage Schema sur votre WordPress.

Conclusion

Je récapitule. Si vous voulez surpasser votre concurrent, il faut vraiment que vous soyez dans le Mobile First Index de Google. Pour ce faire, votre site doit être responsive bien évidemment, pensez à bien remplir toutes vos balises ALT pour vos images et insérez du balisage de données structurées, vous avez vu comment le faire maintenant, je vous invite vraiment à le faire.

J’espère que cette vidéo vous a plu, qu’elle a pu vous permettre de dégrossir le trait et de rendre ces choses-là un petit peu moins techniques. Si c’est le cas et que vous avez apprécié, n’hésitez pas à mettre un pouce bleu. Laissez aussi des commentaires si vous avez des questions, j’y répondrai. Si vous n’êtes pas abonné à la chaîne, vous savez ce qu’il vous reste à faire. En tout cas, j’étais très content de vous faire cette vidéo. Je vous dis à bientôt et à la prochaine.

Ciao

Cet article a 0 commentaires

Laisser un commentaire