fbpx
0610164315 adrien@seoblaster.fr

Serped : une solution SEO performante

Quand on souhaite analyser un site, cela demande souvent d’utiliser plusieurs outils. Il est facile de s’y perdre. Dans cette vidéo, nous allons regarder la fonction « Site Explorer » de l’excellente suite SEO en ligne SERPed.

Envie de tester SERPed avec 60% de réduction le premier mois ? C’est ici !

Retranscription de la vidéo

Serped et la fonction site explorer

Bonjour à tous et bienvenue pour cette première vidéo de la chaîne, je suis content de vous retrouver. Aujourd’hui, ce qu’on va faire pour cette première, on va s’attacher à regarder un outil qui va nous permettre de faire une analyse rapide de site internet. C’est quelque chose, quand on fait du SEO, du référencement naturel, dont on a souvent besoin quand on veut faire par exemple l’achat d’un nom de domaine expiré ou alors qu’on est face à un client et qu’on doit analyser son site, avant de faire un audit SEO vraiment en profondeur, il est toujours agréable d’avoir un outil qui puisse nous permettre de vraiment dégrossir le trait. On le sait, on a souvent besoin de beaucoup d’outils. Et ces outils, souvent payants, coûtent assez chers, je pense à SEMrush ou à Ahrefs. Et là, l’outil qu’on va utiliser, c’est Serped, un outil qui est aussi payant, qui coûte un petit peu moins cher que ces deux compères et qui permet de faire plein de choses, mais c’est vraiment cette fonction-là que je souhaiterais vous montrer, donc pourquoi vous la faire découvrir, parce que personnellement je la trouve vraiment génial, je trouve qu’elle fait gagner beaucoup de temps, et pourquoi pas si cela peut vous inspirer.

Sur la partie SITE EXPLORER, il va falloir au préalable rentrer le site internet que l’on veut analyser, je l’ai fait. Donc là, c’est le site jardinieravecjeanpaul.fr. On va regarder tout de suite ce que nous donne l’outil, un petit peu les stats du site. Ça nous donne un résumé avec vraiment une métrique principale que l’on a sur les autres outils qui sont souvent payants, donc les métriques de chez Majestic SEO et de chez Moz avec le Trust Flow, Citation Flow, le Domain Authority. On a aussi une métrique qui est propre à l’outil Serped qui fonctionne un petit peu sur les mêmes standards à savoir que là sur la métrique Serped si le site a une métrique qui est supérieure ou égale à 5, c’est un site qui a quand même pas mal d’activités, qui on va dire un site avec une bonne référence ; en dessous de 5, ça veut que c’est un site sur lequel il manque un petit peu de choses et de travail. C’est globalement ce qu’il faut en retenir.

On a une vue aussi sur le nombre de domaines uniques ou les domaines référents, donc là 581 domaines référents qui pointent vers ce site-là. Il y a quelque chose de très intéressant aussi, c’est le score de spam, donc combien est-ce qu’on a de sites internet, de backlinks pourris qui pointent vers ce site-là ? Là, on a un score de spam de 4/17, on va voir un petit peu plus tard dans la vidéo ce que cela représente, si c’est grave ou pas et comment les repérer.

On peut aller ensuite un petit peu plus en détail dans les métriques du site avec l’onglet juste en dessous et on peut avoir des infos sympas comme par exemple sur quel CMS il est construit, donc là par exemple sur WordPress ; l’âge du domaine, là il a 7 ans ; mais également des choses vraiment sympas comme par exemple la flamme du trust flow et citation flow qu’on utilise beaucoup dans le référencement naturel pour savoir si on a à faire à un site qui est spammé ou pas, qui a des liens dégueu ou pas, mais aussi des choses sympas comme par exemple le nombre de backlinks qui proviennent de site en provenance du gouvernement ou de liens en .édu, on sait que ça pèse au niveau du référencement naturel. Donc, la partie métrique va rentrer un petit peu plus en détail là-dessus avec pas mal de stat qui sont sympas et aussi des infos comme par exemple est-ce que le site est optimisé pour le mobile. On sait qu’aujourd’hui avec le Mobile First index de Google, c’est important. Ça nous donne déjà un premier point de vue très rapidement sur les métriques principales du site et on peut se faire une première idée.

Ensuite, on va pouvoir attaquer les liens et on va voir donc tous les liens qui sont détectés et qui pointent vers le site, et ils sont classés en l’occurrence là par citation flow et trust flow, mais on peut tout à fait changer le classement, on peut voir immédiatement si les liens qui pointent vers le site sont en DoFollow ou en NoFollow. Donc, on a vraiment toutes ces choses-là avec en plus une information qui va vous intéresser, c’est l’ancre du lien. On sait qu’avec les pénalités Google dont notamment Pingouin, il est important d’avoir des ancres qui soient variés. Et là, on peut voir assez rapidement sur cet écran-là si les ancres justement sont variés ou pas, si elles sont optimisées ou pas, tout ce genre de chose. Donc ça, ça peut être chouette.

On peut voir également aussi les pays de provenance des liens. Donc ça, c’est pareil, c’est toujours pour une question de cohérence : quand on a un site qui est français, normalement, on devrait avoir des backlinks en provenance d’autres sites qui sont français. Là, on voit par exemple qu’on a beaucoup de sites qui viennent des Etats-Unis. Ce genre de chose ce n’est pas très très bon, donc c’est un site qui a probablement été spammé.

Industries et types de liens, c’est pareil, ça va nous donner le pourcentage de liens DoFollow, NoFollow, donc c’est toujours une bonne idée pour savoir si le pourcentage de liens en DoFollow et en NoFollow est réaliste et semble pas trop mal. On a aussi ce qu’on appelle un petit peu le Topical Trust Flow peut-être qui nous permet de savoir en fait quels sont les types de sites qui pointent vers le site qu’on est en train d’auditer avec une répartition là, avec des graphiques ou alors en pourcentage sur le côté. Donc vous voyez en un coup d’œil, c’est vraiment pratique.

L’âge des liens, pareil, qui nous est donné avec un petit schéma qui nous permet de savoir si le site a été spammé ou pas, si la vitesse des liens qui a été créée parait naturelle ou pas. Là, on voit par exemple sur ce site-là qu’il existe depuis longtemps, il avait une activité qui était plutôt calme. Et tout à coup en 2017 et 2018, il s’est vraiment passé quelque chose et le nombre de liens a explosé. On a vu auparavant avec les pays que ça ne semblait pas très clair et on va voir ensuite si le netlinking de ce site est vraiment pourri et ça confirme ou pas. Donc rapidement, on a des infos comme ça qui peuvent être vraiment sympas et vous voyez déjà on commence à se faire une première idée sur le site.

Toujours pareil, la vélocité des liens, c’est la même chose qu’on a vue avant mais là mois par mois pour l’année en cours, en l’occurrence en 2018. Ça peut permettre de voir s’il y a eu du spam ou ce genre de chose par exemple. Et un écran qui est un petit peu moins intéressant qui est donc la répartition des liens selon leur TrustFlow, je dis « moins intéressant » parce qu’en général sur les sites internet, on constate que la majorité des liens qui pointent vers un site sont des liens qui n’ont pas un très fort TrustFlow CitationFlow. Là en occurrence, on est sur quelque chose de plutôt standard, j’ai envie de dire, je trouve, ça ne nous apprend pas grand-chose.

Les ancres, on va les avoir plus en détail avec la partie Domaines référents. Et ça, c’est vraiment super parce qu’avec le nuage de textes qui se trouve là sur le côté et le diagramme circulaire, on va voir si les ancres sont variés et on va pouvoir repérer tout de suite des choses qui vont nous sauter aux yeux. Donc là, je vous rappelle le site il s’appelle jardineravecjeanpaul .fr , donc on a normalement à faire à un site de jardinage. Si on regarde les ancres un petit peu sur le camembert, on a des choses. Donc jardineravecjeanpaul, ça paraît normal, mais on a des choses qui sont assez cracra comme par exemple get free high quality wallpapers , get free high… get machin truc, donc apparemment il y a vraiment eu un netlinking dégueulasse. Je pense que c’est involontaire, peut-être qu’il s’est fait spammer sur ce site-là. Ce qui est bien, c’est que le camembert il est multicolore, donc ça veut dire qu’il y a beaucoup d’ancres, qu’elles sont variées. Mais quand on regarde comme ça les choses qui ressortent ou quand on regarde le nuage de textes qui se trouve sur la droite, on s’aperçoit que les choses qui ressortent en gros, donc les ancres importants qui pointent vers le site, et bien ce sont des choses qui ne sont pas en rapport avec la thématique du site, donc là on se dit, « c’est un peu cracra, ça ne sent pas très bon ».

On a ensuite les textes d’ancrage des pages référents, toujours pareil avec le nuage de texte et un diagramme qui nous permet d’y voir clair assez rapidement. Et la langue des ancres, là vous voyez pour un site qui est français, la majorité de nos ancres sont en anglais, ce que je souligne ici, là on a un petit peu de créole et de français, donc ce n’est vraiment pas très bon sur ce domaine.

Une fonction qui est vraiment super, c’est d’avoir l’historique du domaine comme ça en un clic plutôt que d’aller sur la Wayback Machine et de le regarder au fur et à mesure. Et bien là, ça vous compile un petit peu les versions de Wayback Machine et vous pouvez la regarder assez simplement, vous voyez, elles sont toutes là, et on peut cliquer Faire voir et cela va aller nous chercher en fait la version sur la Wayback Machine et nous afficher un aperçu. Donc parfois, cela prend un petit peu de temps, forcément le temps que ça charge avec la Wayback Machine. Mais il y a quelque chose qui est vraiment super sur cet outil-là, c’est le petit bouton vert-là qui est en dessous. Voilà, j’espère que vous le voyez, je le fais bouger avec la souris. Il va nous permettre en fait d’aspirer le site au moment où il est affiché. Par exemple, le site, je peux en aspirer le contenu, voilà, de vraiment la version que j’ai demandé à la Wayback Machine à ce moment-là. Donc ça, c’est vraiment super parce que si on veut récupérer les articles ou ce genre de chose, ça permet vraiment d’aller vite et de le faire super rapidement, on fait télécharger la version, ça va passer à la moulinette, ensuite ça va vous envoyer un mail avec un lien et on va pouvoir récupérer toute l’arborescence du site. Donc ça, c’est vraiment génialissime, ça fait gagner beaucoup de temps. Donc, voilà la partie historique du domaine qui est vraiment chouette.

Les pages principales, c’est pareil, ça va nous montrer les pages qui ont le plus de poids, mais surtout quelque chose qui est choutte c’est la partie là Positionnement de l’URL qui va ouvrir un autre outil qui s’appelle WHAT RANKS WHERE, donc quelles sont les pages qui rankent ? On va pouvoir par exemple, vous voyez, ça nous a tout compléter là dans cette nouvelle fenêtre, avoir le nombre par exemple des résultats organiques, les 20 premiers résultats organiques. Alors, on va prendre la base de données de Google en France et on va pouvoir chercher. Comme ça, l’outil va nous dire quelles sont les pages qui rankent le mieux pour ce site-là avec les positions, le trafic que ça représente, ce genre de chose. Donc là, on a des mots-clés qui sortent, on les pages référentes et ensuite où le site se positionne. Donc ça, c’est vraiment super, c’est pareil en un coup d’œil pour savoir quelles les pages qui fonctionnent bien ou pas, quelles sont les pages qu’on peut améliorer ou pas, c’est génialissime.

Une fois qu’on a fait ça, on va terminer par l’analyse spam. Donc l’analyse du spam, on a vu qu’on a un score de 4/17 de spam, ça veut dire qu’on a déclenché des drapeaux. Alors, est-ce que c’est grave ? Est-ce que ce n’est pas grave ? L’outil nous donne là un petit barème, donc risque faible de 0 à 7 drapeaux, risque moyen, risque élevé etc. Donc là, on est sur un risque faible et on voit d’ailleurs que le petit 4 est passé en vert. Ce n’est pas très logique, parce qu’avant sur le résumé, il était en orange, c’est peut-être un petit bug et une petite correction qu’ils vont apporter. Et quand vraiment il y a des drapeaux importants qui sont détectés, ils vont apparaître là. Là, vous voyez, ils sont dans une couleur plutôt claire et ils vont ressortir quand ils ont détectés. Là en l’occurrence, si on avait une pénalité par exemple Panda parce qu’on a du contenu qui n’est pas satisfaisant, il est pourri, contenu maigre, ça pourrait s’allumer ici. Mais la chose qui nous intéresse, c’est de savoir quels sont ces liens en fait pourris qui pointent vers le site. Et là tout de suite, en cliquant sur les liens avec des drapeaux, il va nous donner quels sont les sites référents, quels sont les domaines référents qui pointent vers le site qu’on est en train de regarder. Et on va avoir une vision immédiatement de quels sont les sites qui pointent avec ces liens pourris avec les URL. Donc là, on s’est certainement fait spammer sur ce site-là. En plus, on voit que le score de spam de ces sites-là est vraiment très élevé, ce qui fait monter le score de spam global du site. Donc, ça peut permettre, si vous récupérez le site, soit parce que vous récupérer un expiré, soit parce que vous travaillez sur le site d’un client, et bien par exemple ensuite de faire tout un travail pour désavouer ces URL à partir de la Search Console, donc demandez à Google de retirer ces liens qui sont vraiment dégueu et qui vous causent du tort.

Donc vous voyez avec cet outil pertinent, on peut très rapidement quand même avoir une idée du site que l’on a en face, on peut l’analyser très rapidement. Ensuite bien évidemment si on veut faire un audit complet du site, il va falloir qu’on pousse plus loin pour aller voir toutes les choses qui constituent vraiment la technique au niveau du SEO. Mais là, ça vous permet quand même d’avoir un coup d’œil assez rapide des choses les plus importantes sur le site et de vous dire, « waouh, il va y avoir beaucoup de boulots, ça va être pourri » ou alors, « bon ce site, il a l’air pas mal, ben ça le fait ».

J’espère que cette vidéo vous a plu. Vous trouverez toutes les références de l’outil dans la description de la vidéo. Si cela vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner, vous mettez un pouce bleu. Si vous avez des commentaires ou des choses à rajouter, n’hésitez pas, je vais regarder les commentaires, j’y répondrai évidemment.

J’espère que cette vidéo vous a plu et je vous dis à la prochaine. Ciao.

Laisser un commentaire